Pratique et Méthode du Shiatsu

Le shiatsu peut se pratiquer soit sur un futon (tapis japonais), soit sur une chaise.
Personnellement je préfère la pratique sur futon, plus complète et permettant d’agir sur l’intégralité du corps. Toutefois lorsque le temps est limité ou en entreprise la chaise de massage est un bon intermédiaire. Avant le début de la première séance, j’effectue un bilan énergétique complet nommé « diagnostic oriental » afin de déterminer quel est votre état de santé général et ainsi me permettre d’orienter mon travail sur les déséquilibres constatés.
Le praticien effectue des pressions avec les doigts, plus particulièrement avec les pouces. Ces pressions sont effectuées sur des zones ou des trajets spécifiques situés le long des méridiens d’acupuncture.
Cette pratique permet de rééquilibrer les déséquilibres énergétiques et de gommer les tensions par des pressions simples et efficaces, sur ces méridiens d’acupuncture.
Affiné et utilisé totalement, le shiatsu sur futon dure une heure et a de réelles incidences sur notre état général grâce à un travail de rééquilibrage énergétique.
Le shiatsu assis ou amma est une pratique structurée en pressions et relâchers sur le crâne, la nuque, le dos, les hanches, les bras et les mains d’une personne en position assise.
Il peut se pratiquer habillé sur une chaise spéciale et donc facilement dans un lieu public, à l’inverse du shiatsu sur futon qui se pratique en séances individuelles.
La pratique du shiatsu met en jeu savoir-faire et sensibilité. Il doit se dégager de la séance une impression de puissance et de confort, liée à la force des pressions et à leur souplesse d’exécution. Ces pressions vont mobiliser l’énergie tant superficielle que profonde, afin d’obtenir une action sur les structures et organes correspondants.
Lorsque des déséquilibres énergétiques sont installés, des symptômes physiques et psychiques s’ensuivent. Le shiatsu, en libérant les blocages, en rétablissant un flux énergétique correct, va avoir une influence directe sur ces symptômes.
Une amélioration nettement perceptible doit se manifester à l’issue de la deuxième ou de la troisième séance. Celles-ci durent environ une heure, durant laquelle une centaine de pressions seront effectuées. Le praticien va d’abord rechercher les déséquilibres et effectuer l’action appropriée à chaque cas. Il pourra effectuer un travail d’ensemble, (shiatsu de confort ou de détente) ou un travail plus ciblé sur le dos, le ventre, les jambes, les bras, les épaules, la nuque, la tête, etc…, chaque personne étant traitée en fonction de son « tempérament » : eau – bois- feu – métal – terre.
En harmonisant le flux énergétique, le thérapeute aide son patient à obtenir une meilleure cohésion entre le corps, les émotions et l’esprit et un meilleur fonctionnement de l’organisme.